fbpx
Forgotten Key, art sonore et récit initiatique2021-12-30T20:09:49+01:00

Description du projet

Forgotten Key

[Aural Films Record]

22 Novembre 2021

un album de qualité qui possède des sonorités merveilleusement douces et des notes de valeur, nettes mais pertinentes
Steve Sheppard [OneWorld Music Radio]

Cet album  d’ art sonore est la bande originale d’un roman qui n’a pas encore été écrit et qui n’a pas encore été adapté au cinéma.

C’est le récit sonore d’une quête menée par des personnes à la recherche d’une clé qui permettra d’infléchir la folie autodestructrice du monde induite par le comportement d’humains complètement désorientés et paniqués.
Qu’avons-nous oublié ? Qu’est-ce que nous ne savons pas encore ?

Il y est question d’apprendre à changer sa représentation du monde : il est en réalité plus vaste et plus complexe que ce que notre rationalité est capable d’appréhender. On y découvrira de nouveaux modes de connaissances et de connexions avec le vivant, avec le temps et l’espace.
Le voyage est ponctué par la rencontre de sages dont la vision et la vie sont sources d’inspiration. On n’oubliera pas la puissance du rituel pour renforcer l’enracinement dans l’Immense et la Nature.
Les voyageurs seront appelés à trouver du courage dans leur cœur pour affirmer leur vérité et tenir bon dans les choix qu’ils font. Pour finir, une perspective meta-historique leur sera donnée.

Extraits [au casque de préférence]

[bande-son video]

Sleeve  by Mary Koval on Unsplash | Header photo by Its Adonis

Chroniques

Dossier presse

questions à Philippe Wauman aka Anantakara [BE]

PW : La philosophie, qui est ma formation de base, je l’ai toujours considérée comme un accès à la formulation des concepts, idées et articulations intellectuelles permettant de comprendre les fondements de l’ horizon du monde qui caractérise une culture, ce qui est à la base de son epistemé, ou comment elle prend connaissance du monde et en justifie le bien fondé à elle-même et aux autres. Quelle est sa vision fondatrice en quelque sorte. C’est un regard qui est une construction, une vision du monde qui va générer des paradigmes. Et formater plein de choses.

Le monde est constitué de regards divers qui ont tous des frontières. Je cherche à faire se rencontrer des regards différents pour trouver l’angle aveugle de chacun et peut être y faire advenir un inouï. C’est là qu’intervient la musique. Si la philosophie est cartographie, la musique est l’espace du voyage. La philosophie est comme une langue, la pratique de l’art me donne accès à ce que cette langue ne peut que pointer du doigt. Là où le « logos », la raison discursive, explicative et linéaire est en apnée, la musique prend le relais ; elle est de l’ordre du « mythos », c’est-à-dire de l’imagination créatrice au sens visionnaire (et non fantasmatique) du terme.

PW : Toutes les secousses que l’humanité a traversé ces deux dernières années ont été le ferment d’une mise en perspective: choisir la dystopie et le désespoir ou opter pour une autre voie. J’ai aussi voulu explorer des formats plus longs et travailler sur des émotions différentes au sein d’un même morceau pour assurer une continuité. Enfin, faire coexister de la matière sonore électronique avec des instruments issus de l’orchestre symphonique a permis d’affiner l’expression de la thématique. Et pourtant ce n’est pas du neo-classique avec une tapisserie de nappes évocatrices, les instruments acoustiques ont été choisis pour la couleur et les vertus propres qu’ils apportent et qui viennent interpeller, par contrastes, les mondes atmosphériques immersifs  et les textures rythmiques.

Ma musique est traversée par un élan, une poétique en mouvement, un souffle, une intensité première. Elle ne raconte rien  et pourtant toutes les histoires qui dorment en vous peuvent s’y raconter. Elle est une ode au voyage. Celui qui se ressent ou s’imagine ou se pense. Elle ne cherche rien,  ni séduire  ni apaiser ni planer, elle est simplement une présence  à vos côtés  comme un parfum. Mais attention, ce parfum est exigeant
Il ne s’offre que si vous prenez le temps d’en être habité. En fait c’est une rencontre.

Voici les chocs musicaux qui m’ont marqués et formés, dans l’ordre chronologiquement: Voix Bulgares, PINK FLOYD, HENDRIX à Woodstock, RIBEIRO et ALPES, ANGELIQUE IONATOS, LIGETI, POPOL VUH, TANGERINE DREAM, VANGELIS, MAGMA, MONTEVERDI, DIBANGO, SATIE, ENO/HASSELL , SHANKAR (le violoniste), Gérard MANSET, GRATEFUL DEATH, STRAVINSKI, MOZART, le label ECM, RILEY, FRIPP/ SUMMER ,trio SHAKTI, BOULEZ, Michael VETTER, , David SYLVIAN, DEAD CAN DANCE, Avro PART, Steve ROACH, Nik BÄRTSCH RONIN, Eric TRUFFAZ.
16 albums à ce jour. Guitariste et flutiste. Mon entrée en musique comme compositeur et musicien qui enregistre remonte à 2005. En 2008 je rejoins un collectif de performance transdisciplinaire expérimental au sein duquel je crée la musique de plus de 30 représentations, sonorisations pour expositions, musiques pour chorégraphies. C’est le côté expérimental de ma création. Parallèlement je développe depuis 2010, un versant plus méditatif, ambient et contemplatif avec des albums et de nombreux concerts. A partir de 2015 j’intègre un groupe de musique africaine comme guitariste. C’est en 2019, que je fonde un duo avec un chanteur burkinabé, le style qui en émerge est tradi-moderne, electro-ambient et chant/instruments africains. Un peu dans la lignée du Fourth World du regretté jon HASSELL .
Site officiel : https://www.anantakara.com/
Chaîne youtube : https://www.youtube.com/Anantakaramusic

Passages Médias

En quête de ce point inattendu qui régénère et accompli.

Les albums de musiques introspectives

les calligraphies sonores en live:

spatialisations

electro-acoustiques

Sonorisations  originales en direct d’expositions artistiques, d’espaces architecturaux anciens ou insolites

Accompagnement en live de groupes d’introspections / pleine conscience

Go to Top