Les calligraphies sonores & vibratoires

La musique est une expérience spirituelle, poétique, imaginaire & sensuelle.

Un univers musical qui transcende les frontières et
procure une allégresse à qui s’y abandonne sans attentes.

Transmettre un souffle qui nourrit les hauteurs de l’âme.

Initier des voyages intérieurs où se laisser infuser
par les intuitions d’un monde nouveau en devenir.

Faire se rencontrer le vaste avec l’intime
dans une danse puissante et bienveillante

Discographie

Nouvel Album :
Amor Mundi (mai 2020)

Anantakara en quelques mots

Anantakara

est un adjectif sanskrit que l’on traduit par « rendu sans fin, magnifier indéfiniment, rendre indéfini ou infini« .

Il s’est « imposé » alors que je cherchais un titre qui répondrait à mon intention artistique musicale: cheminer du son à l’être en parcourant inlassablement la quête du point de rencontre des opposés, un point inattendu qui régénère et accompli avec des calligraphies sonores. Une verticalité qui infuse une horizontalité. Un projet créateur de son, de sens et de souffle en ouvrant des espaces-temps quasi initiatiques au fil d’une intériorité poétique, imaginaire et spirituelle.

Depuis 2011 , je déploie une musique qui tourne autour du « son », de son immanence, et non plus autour de la «sonorité» comme nos héritages classique et moderne nous l’ont enseigné. C’est une musique qui s’ouvre à la dimension du cosmos, et donc à la spatialisation : le haut, le bas, l’étendue, les orientations, les cycles, les glissements. Le son est approché comme une matière à part entière – avec ses propres exigences – qui… de pli en pli, s’éveille et s’étend comme un univers. Avec son temps propre, sa cohérence singulière, sa typologie unique, sa nécessité impérieuse. Et plus elle est impérieuse, plus dense sera sa traversée; plus il y aura de l’inattendu, de la surprise, du réel et de l’universel. Une déchirure dans le voile du connu. Du son à l’être.

L’improvisation en direct a une part importante dans mes compositions. Comme j’aime le répéter « Improviser ne s’improvise pas« . C’est une manière d’être. Composer c’est avant tout écouter.

La musique d’Anantakara s’inspire formellement d’un vaste spectre: de la musique contemporaine à la musique chamanique, de l’électro aux ragas indiens, du rock aux affronts technos, de l’ambiant au jazz… Et explore le théâtre, la performance, le cinéma, le rituel, la contemplation, la danse…

Philippe Wauman – fondateur